Les députés de Neuchâtel (Suisse) refusent d'interdire la voyance.

edited mai 2014 in Juridique

En début d'année, le Grand Conseil (législatif) du canton de Neuchâtel (Suisse) a dû se prononcer sur une nouvelle loi de la Police du commerce. Il s'agissait d'interdire « la prédiction de l'avenir ou les pratiques relevant de la magie lorsque celles-ci sont payantes.

Retrouvez ici « les points de vue de Pierre Bonhôte, chimiste cantonal et chef de la police neuchâteloise du commerce » et de « Claudio Alessi, organisateur du Salon de la voyance » (Genève). Dans ce salon (j'y suis passé), il était possible d'avoir des consultations avec différents types de voyants sans rendez-vous.

A écouter également : l'interview du vice-président des Verts neuchâtelois, Laurent Debrot, opposé à l'interdiction. Pour lui, il s'agit là d'une chasse aux sorcières n'ayant pas lieu d'être. La voyance permet à certaines personnes de sortir de la morosité. Quant au terme utilisé de « crédulité », il s'agit d'un principe beaucoup trop flou pour que l'on légifère à son sujet. Dans cette logique, pourquoi ne pas interdire les loteries, les crèmes anti âge ou encore le microcrédit ?

Finalement, les députés neuchâtelois n'ont pas souhaité interdire la voyance payante (73 contre, 31 pour, 8 abstentions).

A retenir pour d'éventuels prochains débats sur ce thème !

Commentaires

Sign In or Register to comment.